Stratosphere

Un Web plus Net : comment se débarasser des pubs ?

lapub®
déclarée source de stress
par votre corps

Il existe plusieurs méthodes pour bloquer les publicités des sites que l'on visite. La plus simple et la plus facile à mettre en oeuvre s'appelle hosts. C'est une méthode universelle, qui consiste en un simple fichier texte déjà présent dans la plupart des systèmes d'exploitation. Il y a ensuite les navigateurs et les pare-feu, qui intègrent souvent une ou plusieurs fonctions de blocage de la publicité. Viennent enfin les solutions spécialisées. Ce sont des logiciels fonctionnant comme proxy local, c'est à dire s'intercalant entre Internet et le navigateur. Ils filtrent les pubs (entre autres) en analysant et réécrivant à la volée le code des pages avant qu'elles ne se chargent dans le navigateur. Dans cette catégorie, nous trouvons Webwasher, Privoxy (ex-Junkbuster), WebCleaner et Proxomitron pour les logiciels gratuits. Bien sûr, il est possible de combiner toutes ces solutions, sauf d'utiliser deux proxies à la fois.

Il existe donc quatre façons de bloquer la publicité du Web :

Pour chaque solution que je détaille ici (hosts, Adblock, Webwasher et Proxomitron), je propose un fichier (ou plusieurs) que j'ai fait ou que j'ai complété et contenant une liste de mots-clés, de domaines et/ou de filtres que je met à jour si nécessaire. Il est bien évident que ces fichiers sont généralistes, et que vous pouvez rajouter vos propres mots-clés, domaines et filtres.

La plupart des navigateurs d'aujourd'hui possèdent un système anti-pub, ou un plug-in (ou une surcouche pour Internet Explorer, comme Maxthon, Avant Browser ou Crazy Browser entre autres) à rajouter afin de les compléter. Il est donc bien évident que je ne peux pas m'attarder sur chacun d'eux. Le seul que je détaillerai ici est Adblock pour Firefox, car c'est le navigateur que j'utilise. Si vous utilisez Opera, vous pouvez tout de même voir cette page qui explique comment bloquer les pubs en éditant un fichier de config (ce fichier de 3 Ko sera par exemple un bon début). Pour les firewalls il en va de même. Pour savoir comment bloquer les pubs avec votre pare-feu, vous devez vous reporter à la documentation de celui-ci. Aussi, il existe des listes de serveurs de pubs et de mots-clés pour firewalls que l'on peut librement récupérer sur le Web, comme la liste AGNIS de Eric Howes pour AtGuard et Norton Personnal Firewall (liste souvent mise à jour et qui contient tout de même plus de 10 000 lignes).

Hosts

Télécharger la liste
(hosts.zip | 183 Ko)
Dernière MAJ: 4 juillet 2006.
Quelques précisions.

Avantages:

Inconvénients:

Qu'est-ce que c'est ?

La plupart des systèmes d'exploitation possèdent un fichier nommé hosts (sans extension). Ce fichier a la même fonction qu'un DNS. Un DNS est un serveur qui se charge de convertir les adresses que l'on tape dans le navigateur en addresses IP, seules reconnues dans les tuyaux d'Internet.

Chaque ligne d'un fichier hosts est ainsi constituée de deux parties : le nom de domaine du site et l'adresse IP vers laquelle elle sera dirigée et qui doit être placée en premier. Un fichier hosts minimal ressemblera à ça :

# Fichier hosts minimal
127.0.0.1	localhost

Toute ligne commençant par un # est considérée comme un commentaire et sera donc ignorée. L'adresse 127.0.0.1 correspond à l'ordinateur local (localhost), c'est à dire l'ordinateur sur lequel se trouve le fichier hosts. Cette ligne est obligatoire et doit se située avant toutes les autres. Ensuite, on peut ajouter autant de ligne que l'on souhaite.

Pour bloquer un site, il suffit de rediriger son adresse vers 127.0.0.1 par exemple (c'est le cas le plus courant), ce qui aura pour effet d'interdire l'accès à ce site. Voici un exemple :

# Ligne obligatoire
127.0.0.1	localhost

# Serveurs de pubs
127.0.0.1	ad.doubleclick.net
127.0.0.1	ak.bluestreak.com
127.0.0.1	pagead-us.googlesyndication.com
127.0.0.1	www.cibleclick.fr
127.0.0.1	www.doubleclick.com

Sur Macintosh, le format du fichier hosts est différent :

# Ligne obligatoire
localhost				CNAME 127.0.0.1

# Serveurs de pubs
ad.doubleclick.net			CNAME 127.0.0.1
ak.bluestreak.com			CNAME 127.0.0.1
pagead-us.googlesyndication.com		CNAME 127.0.0.1
www.cibleclick.fr			CNAME 127.0.0.1
www.doubleclick.com			CNAME 127.0.0.1

Et voilà, ce n'est pas plus compliqué que ça ! Evidemment, vu le nombre de serveurs de pubs, le fichier hosts peut vite atteindre une taille énorme.

Certains vous diront que lorsqu'une liste hosts devient importante, il vaut mieux utiliser l'adresse IP 0.0.0.0 plutôt que 127.0.0.1, afin d'éviter tout ralentissement. Personnellement, même avec des listes de plusieurs dizaines de milliers de lignes, je n'ai jamais senti le moindre ralentissement.

Notons enfin que le fichier hosts peut être la cible de certains spywares et virus, lesquels peuvent empêcher l'accès au site de mise à jour de l'antivirus par exemple...

Installation

Le fichier hosts se trouve dans un répertoire différent selon le système d'exploitation :

Linux/Mac OS X:
/etc/hosts

Windows 95/98/Me:
c:\windows\hosts

Windows NT/2000:
c:\winnt\system32\drivers\etc\hosts

Windows XP Home/XP Pro:
c:\windows\system32\drivers\etc\hosts

Si vous êtes sous Windows XP et que, éventuellement, vous sentez un ralentissement lors de la navigation sur le Web, vous devrez alors désactiver le service "Client DNS". Pour cela, allez dans le menu "Démarrer" et choisissez "Exécutez...". Là, tapez "services.msc" et cliquez sur OK. Recherchez le service "Client DNS", arrêtez-le puis désactivez-le (clic droit -> Propriétés).

Liens traceurs

Il faut savoir que hosts peut bloquer l'accès à des pages à cause de certains liens, conçu de cette manière:

http://site.traceur.com/track?url=http://un.site.com/page.htm

Si site.traceur.com se trouve dans la liste hosts, alors vous ne pourrez pas accéder à http://un.site.com/page.htm.

Plusieurs solutions s'offrent à vous dans ce cas:

Précisions

La liste fournie ici est basée sur celle de Hpguru, liste très complète (plus de 32 000 serveurs !), souvent mise à jour et vérifiée régulièrement. Je complète de temps en temps la liste (quelques centaines de serveurs en +). En effet, la plupart des listes hosts importantes sont tenues par des anglophones, ce qui fait que beaucoup de régies et serveurs de pubs francophones ne sont pas listées, d'où la nécessité de maintenir une liste pour les internautes francophones.

Aussi, ce genre de liste est un peu restrictive et contient des serveurs qui n'ont rien à voir avec la pub ou qui ne sont pas nécessaires à bloquer. C'est pourquoi je les aient désactivés :

#127.0.0.1	alexa.com
#127.0.0.1	chez.com
#127.0.0.1	client.alexa.com
#127.0.0.1	esd.element5.com
#127.0.0.1	freewebs.com
#127.0.0.1	img.nameintel.com
#127.0.0.1	mailinblack.com
#127.0.0.1	mapage.noos.fr
#127.0.0.1	r.voila.fr
#127.0.0.1	t.voila.fr
#127.0.0.1	thumbnails.alexa.com
#127.0.0.1	tx.ulimit.com
#127.0.0.1	www.alexa.com
#127.0.0.1	www.amourlove.org
#127.0.0.1	www.angelfire.com
#127.0.0.1	www.audiogalaxy.com
#127.0.0.1	www.business.com
#127.0.0.1	www.chez.com
#127.0.0.1	www.comfm.com
#127.0.0.1	www.desktopia.com
#127.0.0.1	www.devparadise.com
#127.0.0.1	www.eccentrix.com
#127.0.0.1	www.enfintrouver.com
#127.0.0.1	www.freewebs.com
#127.0.0.1	www.frsirt.com
#127.0.0.1	www.futuresource.com
#127.0.0.1	www.hebdotop.com
#127.0.0.1	www.hit-parade.com
#127.0.0.1	www.levillage.org
#127.0.0.1	www.live365.com
#127.0.0.1	www.mailclub.com
#127.0.0.1	www.ovh.net
#127.0.0.1	www.prizee.com
#127.0.0.1	www.technicland.com
#127.0.0.1	www.total.net
#127.0.0.1	www.weborama.fr
#127.0.0.1	www.wedoo.com

Cette liste ne fonctionne pas sur Macintosh, mais vous pouvez toujours récupérer celle de hpguru version Mac.

Liens

Les listes hosts de références:
http://www.hosts-file.net
http://www.accs-net.com/hosts
http://remember.mine.nu
http://www.mvps.org/winhelp2002/hosts.htm
http://pgl.yoyo.org/adservers

Quelques outils gratuits qui facilitent la vie:
HostsToggle (permet de activer/désactiver/éditer hosts d'un (double) clic de souris)
Hosts Manager (permet de fusionner/trier deux listes et d'éliminer les doublons)
Xenu (permet de vérifier les liens des pages Web)

Adblock

La partie consacrée à Adblock se trouve désormais à cette adresse.

Webwasher

Télécharger les fichiers de config
(wwconfig.zip | 2,2 Ko)
(pour Webwasher Classic 3.3)
Dernière MAJ: 10 septembre 2004.

Avantages:

Inconvénients:

Qu'est-ce que c'est ?

Webwasher est un bon logiciel, facile à configurer. Au niveau des fonctionnalités, il se trouve à mi-chemin entre un système simple comme Adblock et un filtre Web avancé comme Proxomitron. Si vous voulez autre chose qu'un simple blocage des pubs par leur URL, mais sans avoir un dispositif trop pointu et trop difficile à règler, alors ce logiciel est sans doute la meilleur solution. Il existe deux versions de Webwasher : une version payante, pour entreprises, et une version gratuite pour les particuliers, Webwasher Classic. Pour savoir comment installer et utiliser le logiciel, vous pouvez aller voir cette page du site Websecu. Le logiciel est en anglais et allemand et n'a pas été traduit en français. Seuls les fichiers d'aide ont été traduit, vous les trouverez ici.

Un des avantages des filtres Web comme Webwasher et Proxomitron par rapport aux systèmes antipub basiques est qu'ils permettent de supprimer les frames des hébergeurs, comme celle de Lycos notamment. Ils permettent aussi de supprimer la partie "traçage" des "liens traceurs". Dans Webwasher, il suffit simplement de cocher la case "Prefix Filter".

Configuration

Le filtrage des pubs se trouve dans deux parties: "Dimension Filter" et "URL Filter". La partie concernant les dimensions contient déjà un certain nombre de dimensions d'images plus ou moins standards. Il vaut mieux en rajouter certaines pour prendre en compte des standards récents comme le demi-page, la large bannière ou l'interstitiel. Voici une petite liste de dimensions que l'on peut rajouter:

Cette page du JDN contient un tableau des standards les plus courants.

La partie "URL Filter" vous permet d'ajouter les serveurs et les parties d'URL à bloquer. Le logiciel possède déjà une liste en interne, malheureusement inaccessible (du moins que je n'ai pas trouvée), que l'on peut désactivée en cochant la case "Disable built-in filterlist". Mais il vaut mieux ne pas la cocher. Aussi est-il recommandé de décocher la case "Text-Links" dans la partie "Filtered objects", afin de ne pas filtrer les liens, filtrage qui pose souvent des problèmes. Vous pouvez maintenant ajouter une liste conséquente de serveurs pour assurer un bon niveau de filtrage de la publicité. Les deux listes suivantes contiennent les principaux serveurs francophones et les serveurs internationaux les plus courants (notez que vous pouvez utiliser ces listes avec d'autres systèmes, tel que Adblock).

Serveurs francophones

*abclick.com*
*actuclick.com*
*adlink.fr*
*adstours.com*
*adv.surinter.net*
*advences.com*
*advertstream.com*
*api.agphost.com*
*afficher.net*
*affiliated-web.com*
*affiliation.fr*
*allosponsor.com*
*carpediem.fr*
*clicbooster.com*
*click-fr.*
*covefilink.com*
*deltapub.net*
*.divup.com*
*echangedebanniere.com*
*effiliation.com*
*eurobarre.com*
*i-regie.com*
*i-trafic.com*
*idregie.com*
*hi-media.com*
*hitclic.com*
*hrefpub.com*
*klads.com*
*links-trafic.com*
*majicpub.com*
*manchettepub.com*
*maregie.com*
*metaffiliation.com*
*multitrafic.com*
*positifaffiliation.com*
*promobenef.com*
*provexia.com*
*pub-line.com*
*regypub.com*
*rentabiliweb.com*
*selfaffiliation.com*
*storpub.com*
*summummedia.ca*
*surftraffic.net*
*tontrafic.com*
*uniprix.sdv.fr*
*url-trade.com*
*wipub.com*

Serveurs internationaux

*112.2o7.net*
*a1.yimg.com*
*adknowledge.*
*adsdk.com*
*adtech.*
*atdmt.*
*atwola.com*
*bannerconnect.*
*bannerexchange.*
*bfast.com*
*bluestreak.com*
*bpath.com*
*cibleclick.*
*clic-exchange*
*clickxchange.*
*clickzs.com*
*comclick.com*
*doubleclick*
*dynamic.dol.ru*
*espotting.com*
*extreme-dm.com*
*falkag.*
*fastclick.*
*googlesyndication.com*
*intellitxt.*
*linkexchange.*
*linksynergy.com*
*liveadvert.com*
*nedstatbasic.*
*overture.*
*realmedia.*
*smartadserver.com*
*qksrv.*
*tradedoubler.com*
*traffic-exchange*
*valueclick.*

Vous pouvez aussi récupérer la liste de Peter Lowe, qui propose plusieurs formats pour différents systèmes de blocage. Cependant, le format pour Webwasher est inutilement long puisqu'il contient deux fois les mêmes serveurs...

Pour ajouter ces listes, vous devez éditer le fichier wwlist.ini et rajouter les serveurs à bloquer sous cette ligne:

[ImageFilter.URLList]

Enfin, si vous ne souhaitez pas perdre de temps ou voir un exemple de configuration, vous pouvez télécharger mes fichiers de config via le lien au début de cette section.

Liens

http://www.webwasher.com/
http://perso.numericable.fr/~jeanbalcz/websecurite/webwasher/guide.htm

The Proxomitron

Télécharger les Ad_Lists
(adlists.zip | 15,2 Ko)
(pour config JD5000 alpha)
Dernière MAJ: 12 septembre 2004.

Avantages:

Inconvénients:

Possibilités

Autant le dire tout de suite: ce logiciel n'est pas vraiment recommandé pour les débutants, car pour tirer toute sa puissance au Proxomitron, il vaut mieux savoir maîtriser les langages du Web (HTML, CSS, JavaScript) ainsi que le langage propre au logiciel afin de créer ses propres filtres (ou améliorer ceux des autres). De plus, on est souvent amené à déboguer, c'est à dire corriger un filtre ou modifier une liste lorsqu'un site ou une page Web est mal filtrée. Donc il faut aimer ça et avoir du temps pour le faire. Bref, ce logiciel s'adresse avant tout aux gros surfeurs et aux passionnés du Web adeptes de la "bidouille" qui souhaitent avoir un contrôle total sur ce qu'affiche leur navigateur.

Proxomitron est équivalent, dans le principe, au logiciel libre Privoxy. Mais il est plus simple d'emploi et plus puissant aussi (selon moi). Ces possibilités étant infinies, et tant de choses seraient à dire à propos de ce logiciel qu'il faudrait qu'un site entier lui soit consacré. Vous trouverez une introduction en français à l'utilisation de ce logiciel et de son langage intégré sur ce site, et une version française du logiciel sur le site ToutFR.com

Tout comme Webwasher et la plupart des filtres Web, Proxomitron peut filtrer autre chose que la publicité, celle-ci n'étant qu'une des innombrables possibilités offertes par ce logiciel (qui permet également de filtrer les en-têtes HTTP). L'auteur, Scott R. Lemmon, a arrêté son développement depuis quelques temps déjà. Cependant, à la différence de Webwasher, ici il est possible de créer soi-même ses propres filtres. Les possibilités sont donc sans limites puisque l'on peut réécrire le code HTML de chaque page que l'on visite comme bon nous semble. Quelque chose ne vous plaît pas sur une page ? Modifiez-la : c'est aussi simple que ça. Mais vous l'aurez sans doute compris, toute la difficulté consiste à créer de bons filtres.

Heureusement, certains passionnés créent et maintiennent des configurations pour Proxomitron faciles à utiliser pour des débutants, sans avoir à maîtriser quelque langage que ce soit. La plus connue est celle de JD5000, une configuration très impressionnante, contenant toute une panoplie de filtres plus utiles les uns que les autres (il s'agit d'une version qui date de 2003, aussi si vous souhaitez une version plus récente mais en version alpha depuis 2004, téléchargez-là ici)

Tout est facilement configurable puisqu'il suffit de cliquer sur un bouton pour activer ou désactiver un filtre. En outre, il est possible d'exclure ou d'inclure un site ou un URL pour chacun de ces filtres ! En matière de filtrage de la publicité, on ne peut guère faire mieux puisque tous les types et formats de pubs sont filtrés par tous les moyens possibles.

Logo XHTML   Logo CSS
Dernière modification: dimanche 13 août 2006 à 09:46